>>Antonio Caballero, Un mal sans remède, éd. Belfond

22 septembre 2009
Auteur(e) : 
Paris, juin 2009



Né en 1945 dans une famille de la haute bourgoisie de Bogotá. Antonio Caballero a habité en Espagne, en France, en Angleterre, en Italie, et vit aujourd’hui à Bogotá. Auteur d’essais, passionné de tauromachie, il est aussi connu en Colombie comme dessinateur satirique et journaliste. Vaste projet littéraire Un mal sans remède est le travail de douze années d’écriture.


Antonio Caballero
envoyé par Alexandre de Nunez


À paraître le 13 août 2009 aux Éditions Belfond.
Roman traduit de l’espagnol (Colombie) par Jean-Marie Saint-Lu


Bogotá, fin des années soixante-dix. Ignacio Escobar se réveille le jour de son trente-et-unième anniversaire, tourmenté par la révélation qu’à son âge, Rimbaud était déjà mort. Fils de bonne famille, vivant des rentes de sa mère, Ignacio est poète. Dépressif, alcoolique, il fait le désespoir de son entourage. Fina, sa compagne, le quitte. Se lançant à sa recherche, il va découvrir la vraie vie.




Article tiré du site : http://www.ameriquelatine.msh-paris.fr
Rubrique:  Brèves