Vous êtes ici : Accueil » Brèves

>>Eugenia Almeida, L’autobus, éd. Métailié

Paris, dimanche au Verre à pied, octobre 2008



Eugenia Almeida est née en 1972 à Córdoba, en Argentine, où elle enseigne la littérature et la communication. Elle écrit de la poésie. L’Autobus est son premier roman, il est publié en Espagne, en Italie, en Grèce et au Portugal.



Dans une petite ville du fond de l’Argentine, un homme et une très jeune femme attendent un autobus dans un café, il passe mais sans s’arrêter. Il y a quatre jours maintenant que l’avocat Ponce amène sa soeur pour prendre cet autobus et qu’il ne s’arrête pas. Les jeunes gens décident de partir à pied le long de la voie ferrée. Le village s’interroge. Il s’est passé quelque chose dans le pays que tout le monde ignore ici.

Sous l’orage qui gronde sans jamais éclater, de chaque côté de la voie ferrée qui sépare parias et notables, la réalité se dégrade subtilement. Des livres disparaissent de la bibliothèque. Les militaires rôdent autour de la ville, des coups de feu éclatent. Les masques tombent à mesure qu’une effrayante vérité se dévoile.

Sobre et dense, sans concession, ce court roman nous conduit, dans un style alerte et cinématographique, au coeur des pages les plus sombres de l’histoire de l’Argentine et parle du pouvoir sous ses formes les plus perverses.

Traduit de l’espagnol par (Argentine) René Solis.



Le site des Editions Métailié.



Partager :

imas_> clateiv>v>v>v>v>v>v>v>v>v>LibrM cl_blanubl d'd: bordeusemap="#map3r9Yo="map#$-:I"> i map i Map#$-:GIMP I"> i Map#$-:Passéritoias //wwt. es jstt de #$VERSION:2.3-ntenript>#$AUTHOR:Bruno-ntenrui mènha=1" en ify-d'dr c5,9,62,64'Homme" href="http:cnrh-parp.br/" trget=" =".uf>="
r />
=che"> ank">=voile.