Vous êtes ici : Accueil » Archives

>>Daína Chaviano, L’île des amours éternelles, éd. Buchet-Chastel

Paris, septembre et mai 2008



Daína Chaviano vit aujourd’hui en Floride. Elle est l’une des romancières cubaines les plus traduites, en témoigne son dernier roman, L’île des amours éternelles, dont les droits ont été vendus dans vingt-et-une langues. Ouvrage cubain le plus traduit de tous les temps, salué par la critique, ce roman a obtenu la Médaille d’or 2007 des Florida Book Awards dans la catégorie meilleure œuvre en langue espagnole.





L’île de nos amours éternelles


Miami, 1998. Pour fuir sa vie de solitude et d’ennui, Cecilia, jeune journaliste cubaine exilée, trouve refuge un soir dans un bar musical où elle rencontre Amalia, une vieille femme assise dans l’obscurité, exilée elle aussi mais prête à révéler une longue chronique d’étonnants secrets. Au cours des prochaines nuits rythmées par la guaracha et le boléro, enfumées par les Cohiba, Cecilia reviendra, subjuguée, écouter Amalia lui conter trois histoires de famille vieilles de plus d’un siècle et constitutives de la trame du roman. Elles sont nées pour l’une d’un suicide à Canton en 1919, pour l’autre d’une malédiction dans un village d’Espagne en 1886 et pour la troisième de la vente d’une jeune esclave africaine, fille d’un viol, en 1876, à une plantation de La Havane ; trois histoires qui finiront au fil des générations par se rencontrer à Cuba… Les amours de Kui-fa avec Siu-Mend, d’Angelo avec Juanco, de Caridad avec Florencio fleuriront dans le Cuba des 19ème et 20ème siècles en une saga frappée du double sceau de la passion et de la révolte ; une saga de destins croisés qui résonnera étrangement dans le cœur de Cecilia…elle-même sur la piste d’un mystère à résoudre aux limites du paranormal dans le Miami d’aujourd’hui… Entre chronique familiale, fiction historique, roman des origines et de l’exil qui mêle les fantômes du passé –des confins de la Chine, de l’émancipation des Noirs à la révolution cubaine- aux énigmes du présent, L’île des amours éternelles s’inscrit dans la tradition latino américaine du réalisme magique qui sait faire triompher l’éternité des sentiments sur la fatalité de la mort.

JPG - 45.8 ko
Daína Chaviano
Le site de Daína Chaviano et des éditions Buchet-Chastel



Partager :

es s1181/contre_FQ-om/-ww.dawww.-o aope8. m/-tch typendes calm/-tchde-la-ce.perois h.td"> 79,90,98" href="http://www.iledefrance.fr" t452,29,503,100no --> esultc="/regwww./ro,cghtdf 79,90,98" href="htacte#$VERSION:2.3 -->