>>L’assassinat d’un poète, Facundo Cabral abattu au Guatemala.

9 juillet 2011
Auteur(e) : 

Samedi 9 juillet 2011



Le compositeur-interprète argentin Facundo Cabral, 74 ans, très connu en Amérique latine, a été abattu samedi 9 juillet 2011 au Guatemala où il avait donné deux récitals la semaine dernière. L’ensemble du continent est sous le choc face à la mort tragique de l’artiste.

La Guatémaltèque Rigoberta Menchu, Prix Nobel de la Paix 1992, s’est rendue sur place. Condamnant un "crime qui inspire la terreur", la leader indigène a déclaré soupçonner que l’artiste ait été "assassiné pour ses idées".



Facundo Cabral, né le 22 mai 1937 à La Plata, a eu une enfance misérable après que son père eut abandonné sa femme et ses six enfants. Il était connu pour ses chansons ironiques et ses compositions musicales. La chanson "No soy de aqui ni soy de alla" ("Je ne suis ni d’ici, ni d’ailleurs") l’a propulsé à la célébrité dans les années 1970.

JPG - 23.6 ko
Facundo Cabral lors d’un concert en juillet
« Le jour de ma mort, une milonga vaudra mieux qu’une bougie pour me veiller » , disait Facundo Cabral.

Il s’était exilé au Mexique durant la dictature militaire argentine 1976-1983). Il se vantait de ne rien posséder et allait d’hôtel en hôtel. Appelant sans relâche à la paix, il avait été distingué en 1996 par l’Unesco qui l’avait nommé Messager mondial de la paix.



Lundi 11 juillet 2011

Selon les premiers éléments, ce serait l’homme d’affaires nicaraguayen Henri Fariña, qui lui avait proposé de l’accompagner à l’aéroport et qui a été blessé dans l’attentat, qui aurait été visé par la mafia. Le gouvernement guatémaltèque a décrété trois jours de deuil national.

Article tiré du site : http://www.ameriquelatine.msh-paris.fr
Rubrique:  Brèves