>>Mercedes Sosa, "La Negra" s’éteint... La Voix du continent.

4 octobre 2009
Auteur(e) : 

Buenos Aires, dimanche 4 octobre 2009



La chanteuse argentine Mercedes Sosa, l’une des voix les plus célèbres et engagées de l’Amérique latine, est décédée dimanche à l’âge de 74 ans au terme d’une longue maladie, a annoncé la clinique où elle était en soins intensifs.



"C’était la voix de ceux qui n’avaient pas de voix à l’époque de la dictature (1976-1983). Elle a porté sa préoccupation pour les droits de l’Homme dans le monde entier", a déclaré le musicien Victor Heredia, l’un de ses amis et le compositeur de plusieurs de ses chansons.

Une veillée devait être organisée dimanche au Congrès des députés, un honneur réservé aux personnalités importantes en Argentine, selon un communiqué de la famille de la chanteuse.

Mercedes Sosa était le symbole d’un mouvement de renouveau de la musique folklorique, socialement engagé, qui comptait entre autres figures de proue le chanteur argentin Altahualpa Yupanqui, mort à Paris en 1992.

Surnommée "La Negra" en raison de son épaisse chevelure noire, elle a partagé la scène avec des artistes internationaux tels que Luciano Pavarotti, Sting, Joan Baez, Andrea Bocelli, Chico Buarque, Gal Costa ou Shakira.

Elle s’est produite dans des lieux prestigieux, la Chapelle sixtine au Vatican (1994), le Carnegie Hall de New York (2002) ou le Colisée de Rome (2002) lors d’un concert pour la paix, auquel participa notamment Ray Charles.



« Je n’aime pas l’idée d’être qualifiée de chanteuse engagée. Cela marque ma musique au fer rouge de l’interdit. Je suis juste une chanteuse. » « Je chante pour ne pas me laisser mourrir. » Mercedes Sosa





Article tiré du site : http://www.ameriquelatine.msh-paris.fr
Rubrique:  Brèves