>>Olivier Rolin, Un chasseur de lions, éd. Points

26 novembre 2009
Auteur(e) : 

Paris, septembre 2009



Olivier Rolin est né en 1947 à Boulogne-Billancourt. Après avoir passé son enfance au Sénégal, il fait des études à Louis-le-Grand, en France, puis à l’École normale supérieure, où il obtient des diplômes en philosophie et en lettres. Romans, carnets de voyage, récits et essais sont ses genres de prédilection. Rolin est aussi journaliste à ses heures, notamment pour Libération et le Nouvel Observateur. On lui a décerné le Prix Fémina en 1994 pour son roman Port-Soudan.


Olivier Rolin
envoyé par Alexandre de Nunez


Il y a vingt-cinq ans, dans un livre acheté en Patagonie, je découvrais l’existence d’un pittoresque aventurier français de la fin du XIXe siècle. Trafiquant d’armes, magnétiseur, chercheur de trésors, explorateur, hâbleur, il avait mené en Terre de Feu une expédition qualifiée de « funambulesque ». Bien des années plus tard, j’apprenais qu’il était aussi un ami de Manet, et que le peintre d’Olympia avait fait de lui un curieux portrait en chasseur de lions.

Voici, romanesque et romancée, leur histoire croisée. On y passe des Grands Boulevards aux rives du détroit de Magellan, on y traverse des révolutions au Pérou, la Commune de Paris et la Semaine sanglante, on y croise Mallarmé, Berthe Morisot, une comtesse pétroleuse, un mutin sanguinaire, une femme sauvage, de supposés cannibales... Au fond du paysage, il y a aussi l’auteur, à la recherche du temps qui a passé : seule chasse où l’on est assuré d’être, au bout, tué par le fauve, seule exploration qui finit toujours sous la dent des anthropophages.

O. R.



Le site du Museu de Arte de Sao Paulo.

JPG - 78.5 ko
« Le chasseur de lions » où Manet fait le portrait d’Eugène Pertuiset. © Museu de Arte de São Paulo.

Article tiré du site : http://www.ameriquelatine.msh-paris.fr
Rubrique:  Les Poches