>>François Dosse, Gilles Deleuze et Félix Guattari. Biographie croisée, éd. La Découverte

22 octobre 2007
Auteur(e) : 
Paris, octobre 2007


François Dosse, historien, professeur des universités à l’IUFM de Créteil, a publié à La Découverte : L’Histoire en miettes : des Annales à la « nouvelle histoire » (1987, 2005), Histoire du structuralisme (1991-1992), L’Empire du sens : l’humanisation des sciences humaines (1995), Paul Ricoeur, les sens d’une vie (1997, 2001), La Marche des idées. Histoire des intellectuels, histoire intellectuelle (2003), Le Pari biographique. Écrire une vie (2005), et Michel de Certeau. Le marcheur blessé (2002, 2007).



François Dosse
envoyé par Alexandre de Nunez


La conversation se poursuivra lors du 4e Salon du livre d’Amérique latine qui aura lieu du 15 au 17 mai 2008 à la Maison de l’Amérique latine.



L’un était philosophe, l’autre psychanalyste. Figures majeures de la vie intellectuelle française de la seconde moitié du XXe siècle, leurs vies et leur oeuvre commune sont emblématiques de cette période de bouillonnement politique et intellectuel que constituèrent l’avant et l’après-mai 1968. Gilles Deleuze (1925-1995) a enseigné la philosophie à l’université expérimentale de Vincennes. À partir d’une réflexion magistrale sur l’histoire de la philosophie, il s’engage dans un travail de création conceptuelle unique en son genre. Félix Guattari (1930-1992) était psychanalyste de formation et ancien disciple de Lacan. Militant de gauche aux multiples engagements, praticien à la clinique de La Borde, il a créé un collectif de recherche autogéré en 1966 : le Centre d’études, de recherches et de formation institutionnelles.

Les deux hommes se rencontrent en 1969. Ce sera le début d’une grande complicité amicale, d’une aventure intellectuelle sans guère de précédents. De L’Anti-Oedipe à Qu’est-ce que la philosophie ? en passant par Mille Plateaux, ils produiront une oeuvre à quatre mains exceptionnelle, par son style vif et emporté, par son inventivité conceptuelle et la diversité de ses références, le tout au service de leur combat commun contre la psychanalyse et le capitalisme.

Dans cette biographie croisée, François Dosse, à partir d’archives inédites et d’une longue enquête auprès de nombreux témoins, met en évidence la logique d’un travail alliant théorie et expérimentation, création de concepts, pensée critique et pratique sociale. Il explore les mystères d’une collaboration unique, qui constitue une page toujours actuelle de notre histoire intellectuelle.



Les éditions La Découverte.




Jésuite et historien spécialiste du XVIIIe siècle et de la mystique, sociologue de la culture du quotidien, anthropologue, sémiologue et cofondateur de l’école lacanienne, Michel de Certeau est une figure singulière de l’histoire intellectuelle du XXe siècle. Célébré par le Tout-Paris lors de sa disparition en janvier 1986, il fut toute sa vie un franc-tireur. Position qui n’a sans doute pas permis de mesurer son apport au renouvellement des sciences humaines en général et à l’histoire en particulier. Jésuite fidèle à son engagement religieux, fortement interpellé par la « prise de parole » du mouvement de Mai 68, Michel de Certeau aura aussi accompagné le questionnement des chrétiens confrontés à la modernité et à la crise de l’Église.

Dans cette biographie passionnée, François Dosse fait parcourir au lecteur les multiples lieux et milieux, laïcs et religieux, traversés par Michel de Certeau, dessinant le parcours singulier et fulgurant d’une figure attachante engagée dans tous les grands enjeux de son temps. L’auteur a conduit une vaste enquête auprès de deux cents témoins de la vie et de l’oeuvre de Certeau, restés à jamais marqués par le caractère lumineux de son rapport au monde.

Ce livre restitue cet enchantement et entend faire partager le parcours incarné d’une pensée aussi forte qu’originale et qui, loin de sa dispersion apparente, semble animée par une mystérieuse quête mystique.





La philosophie est aujourd’hui de retour pour éclairer les grands enjeux du nouveau siècle. La quête du sens qu’exprime ce retour ne peut que rencontrer la figure et le parcours de Paul Ricœur : depuis les années trente, il a toujours conçu sa réflexion comme une forme d’engagement dans la Cité. Maître à penser plus que maître penseur, ses travaux sont devenus une source majeure d’inspiration dans les domaines les plus divers.

François Dosse réalise ici une biographie intellectuelle qui entend rendre justice à ce grand penseur dont l’œuvre se situe à la croisée de la tradition réflexive française, de la philosophie dite continentale et de la philosophie analytique, dans un constant souci d’articulation de leurs apports respectifs. Grâce à une vaste enquête auprès de 170 témoins et une étude fouillée des travaux de Paul Ricœur, l’auteur retrace la cohérence du parcours de sa pensée et des rebondissements multiples, au gré des sollicitations de l’actualité. La passion qui anime cet ouvrage ne vise pas à ériger une nouvelle statue de commandeur. L’auteur entend simplement faire partager le don de soi de Paul Ricœur, source d’une sagesse communicative. Ce parcours est une invitation à ne pas céder au scepticisme et au cynisme, et à retrouver les voies de l’espérance par une mémoire toujours retravaillée.


Article tiré du site : http://www.ameriquelatine.msh-paris.fr
Rubrique:  Brèves